Test des enceintes Focal Chora 816

Test des enceintes Focal Chora 816

Catégories : HiFi , Tests

Suite au renouvellement de la gamme Chorus, le fabriquant d’enceinte Focal à déployé les moyens nécessaires pour offrir une gamme intégralement développée et fabriqué en France, ce qui n’était précédemment pas le cas. Deux motifs ont régi cette décision. La première étant bien sûr l’attractivité d’un produit made in France, tant pour le marché intérieur que pour l’export. Le second est de protéger le savoir-faire et le développement sur lesquelles des fuites sont possibles lorsque les enceintes sont produites à des milliers de kilomètres.

La gamme Chora comprend trois enceintes colonnes : Chora 816, 826 et la 826D qui inclue un module Dolby Atmos. Une bibliothèque, Chora 806, est également présente, ainsi qu’une enceinte centrale Chora Center. On retrouve aussi une enceinte spécifiquement développé pour le surround avec la Chora Surround. Deux pieds viennent compléter la gamme, les stands Chora 806 et Chora Center stand.

Chora 816, une esthétique très réussie :

Le présent test porte sur la première enceinte colonne de la gamme, la Chora 816. Comme toute la série Chora, cette dernière est disponible en trois finitions : noir classique disposant d’une façade laquée et d’un coffret noir, Light Wood pour l’option en bois clair et face avant laqué beige très clair, et enfin Dark Wood pour le coffret bois foncé assortie d’une façade bleutée du plus bel effet. Les grilles magnétiques recouvrent uniquement les haut-parleurs médium et grave, laissant la face avant laqué brillé dans votre salon. Le tweeter est muni de sa propre protection.


Pour offrir une mise en phase parfaite Focal a développé un piètement particulier offrant un angle de 15 degrés. En effet ce pied incliné, dénommé « Time Alignment », vient prendre place sous le coffret de l’enceinte afin de centraliser le son davantage sur l’auditeur.

Au final les combinaisons de couleurs, l’angle de l’enceinte, offre malgré des lignes de départ sans intérêt un joli parti pris esthétique. D’autant que la couleur ardoise des membranes Slatefiber leur apporte un effet technique du plus bel effet.



Le Tweeter :


L’enceinte Chora 816, comme toute la gamme est équipée d’un tweeter appelé : TNF, une combinaison d’aluminium et de Magnésium. Ce même type de tweeter est également utilisé dans certains modèles d’enceinte Focal beaucoup plus chers. La société stéphanoise a toujours été partisane d’une conception à dôme inversé dans le développement de ses tweeters. Cela fait maintenant plus de 20 ans que les ingénieurs améliorent ce procédé de dôme inversé.


Du reste, c’est grâce aux études menées lors du développement de la série Grand Utopia que les ingénieurs français ont réussi à mettre au point le tweeter TNF. En travaillant sur un matériau à mémoire de forme, le Poron, comme suspension entre le dôme et son support, ils ont constaté qu'ils étaient capables d'abaisser drastiquement la distorsion. Et effectivement cette suspension, directement dérivée du célèbre tweeter Utopia Béryllium, permet de réduire la distorsion par un facteur de trois sur la gamme 2-3 kHz, où l'oreille humaine est très sensible.


Focal à également beaucoup investi dans l'amélioration du guide d'ondes utilisé avec le tweeter TNF. La longue expérience de développement a conduit à une conception qui offre une réponse extrêmement linéaire sur une large zone. Dans un plan horizontal, la réponse en fréquence du tweeter ne varie que de +/- 0,5 dB. Cette performance garantit une scène sonore très stable et offre une position d'écoute beaucoup moins critique.


La persévérance de l’équipe stéphanoise, quant aux recherches menées sur ce type de tweeter leur assure aujourd’hui une reconnaissance mondiale.



Haut-parleur médium / graves :

Il y a environ quatre ans, Focal a commencé à travailler sur une combinaison de fibre de carbone et de plastique utilisé dans le monde de l’aéronautique. Les ingénieurs de la marque ont procédé à de nombreuses expérimentations pour concevoir un modèle composé de brins de fibre de carbone recyclés maintenus ensemble par une structure de polymère thermoplastique. Sa couleur a débouché sur l’appellation Slatefiber (fibre d’ardoise).

Cette nouvelle membrane à l’avantage énorme d’être très légère mais également très rigide, en plus d’offrir un meilleur amortissement que les haut-parleurs Polyglass des précédentes Chorus. Soit d'excellentes propriétés pour être utilisé au sein d’un haut-parleur de médium ou de basse, d’autant qu’il représente une charge facile à piloter pour les amplificateurs.


On remarque aussi que le cache noyau placé au centre de la membrane est d’une forme différente sur le haut-parleur médium et sur le haut-parleur de grave. Il adopte un format bombé sur la membrane médium afin de lisser les turbulences et repousser la distorsion, tandis qu’il est beaucoup moins bombé et bien plus rigide sur la membrane grave afin de privilégier un impact plus important des basses fréquences.


Pour mener à bien la fabrication de cette gamme, la société Focal a donc investi et développé les machines-outils pour produire à grande échelle cette membrane unique. Ceci, afin de maintenir la fabrication, étape par étape, de la conception à l'assemblage final, dans leur usine en France.

L’enceinte Focal Chora 816 :

Même si la Chora 816 est la première colonne de la gamme, elle offre un gabarit déjà important en culminant quand même à un peu plus de 1 mètre (102,3 x 30,3 x 38,8 cm) . C’est une 2 voies ½, qui reprends le tweeter TNF, un haut-parleur médium/graves de 16,5 centimètres et un haut-parleur graves de 16,5 centimètres également. Elle offre une sensibilité de 89,5 dB, et l’on s’aperçoit rapidement que son rendement homogène du graves à l’aigu présente une charge assez facile pour les amplificateurs associés. Pour offrir une plus grande souplesse de positionnement dans votre pièce, le constructeur l’a pourvu d’un évent bass-reflex en face avant.

Sur la face arrière du coffret, on retrouve un bornier de liaison haut-parleur de bonne facture. Ce dernier, est simple et ne permet pas la bi-amplification ou le bi-câblage des enceintes. Mais ceci n’est plus un problème grâce aux amplificateurs possédant des alimentations toujours plus efficaces et une puissance sans distorsion plus importante qu’il y a quelques années. Vous pouvez utiliser des câbles d’enceintes dénudé ou divers types de prises comme des fourches ou des fiches bananes (après avoir retiré les capuchons de protection).

Installation dans la pièce d'écoute :

Le positionnement des Chora 816 n’est pas complexe. L'évent bass-reflex étant positionné en face avant, l'enceinte pourra être rapprochée du mur arrière sans trop de soucis. Toutefois, n'installez pas les enceintes trop proches des murs latéraux, afin de laisser correctement s'exprimer la scène sonore. De même il est, plus que préférable, que du mobilier ne soit pas disposé entre les deux enceintes. Autre point important, et valable pour n'importe quelles enceintes, essayez le plus possible de respecter un triangle équilatéral pour placer vos enceintes face à votre position d’écoute. La scène sonore en sera d’autant meilleure. Bien sûr, vos propres essais de placement vous permettront de trouver l'emplacement idéal dans votre configuration.

Écoute des Focal Chora 816 :

Pour mettre à l'épreuve les Chora, et pour changer un peu, c'est avec l'album "Sgt. Pepper Lonely Heart Club Band" et la chanson éponyme, des "Beatles" que j'ouvre l'écoute. En effet, cet album expérimental peut vite devenir criard. Ce n'est heureusement pas le cas ici. Les Chora 816 arrivent à bien maîtriser les nombreux effets et instrument qui sont poussés haut dans les hauts-médium et les aigus. La voix, limite hurlée, est tout aussi contrôlée. Finalement loi d'être fatigante, l'écoute en devient jubilatoire. C'était finalement tellement bien, que j'ai enchaîné avec "Waiting For The Sun" des "Doors" et là encore, on retrouve une superbe maîtrise des hautes fréquences. Le travail réalisé par Focal sur le tweeter porte tous ces fruits.

Revirement de style, et passage sur "Sara k.", "Stop Those Bellls" en live. Bien sûr l'enregistrement est magistralement réalisé, mais cela permet aux Chora 816 d'offrir le meilleur d'elles-mêmes. Et sincèrement, sur ce morceau, elles n'ont pas grand chose à envier à des enceintes beaucoup plus onéreuses. Le jeu des artistes ( Sara K. & Chris Jones ) sur les cordes de leur guitare, la voix de la chanteuse ... Le résultat est empli de détails, rien de passe à la trappe.

Avec "Grand Corps Malade & Louane" sur le morceau "Derrière le brouillard", l'introduction piano voix, offre une spatialisation phénoménale, je me retrouve littéralement entouré de note. La restitution déborde, et c'est rien de le dire, du cadre des enceintes ! Puis Grand Corps Malade vient scander ses paroles sur fond d'électro. Les Chora 816 détachent bien chaque syllabe du rythme électronique assez bas qui l'accompagne. À un niveau qui commence à être assez élevé, les enceintes ne s'affolent pas et continuent sereinement à suivre le mix voix/instrumentalisation.

Contrairement au mix précédant, qui était certes jouissif passé au travers des Chora 816, mais un peu forcé, j'ai lancé un morceau différent pour apprécier la véracité de la scène sonore. "Tanya Tucker", a donné un concert au Troubadour en 2019. Cette salle est relativement modeste, et les artistes se retrouvent proches du public. Dès l'introduction du premier morceau, la Focal nous offre cet environnement sur un plateau. Pas de besoin d'intellectualiser l'écoute pour cerner le lieu d'enregistrement. Il est restitué à la perfection.

En résumé :

J'ai écouté pas mal de style différent durant ce test (et bien après). C'est sans aucun doute possible grâce à la polyvalence des Focal Chora 816. Ses enceintes offrent un bel équilibre dans le médium avec des timbres naturels, une belle rapidité et une scène sonore qui se déploie en trois dimensions. Même sur des morceaux qui ne sont pas avares sur les hautes fréquences, et avec les amplificateurs que j'avais sélectionnés (notamment le Lyngdorf TDAi 1120), je n'ai pas eu de désagréables surprises. Les Chora 816 m'ont offert, dans mon environnement, des basses très bien intégrées au reste du spectre. À la fois tenue, dynamiques et profondes, sans jamais devenir envahissante.

Petite précision. Le test à été réalisé avec le merveilleux amplificateur Lyngdorf TDAi1120. Mais pour bien cerner la personnalité des Chora 816, je les ai aussi associées à quelques autres amplificateurs. Nad 368, Marantz MCR612, Denon PMA800 et un SVS Prime Wireless Soundbase. Bien sûr le Lyngdorf les surclassait tous, mais chacun formait un mariage réussi avec les enceintes. C'est une bonne chose, car cela indique aussi qu'elles sont faciles à associer.


Pour conclure et en tenant compte de leur tarif, les Focal Chora 816 sont des enceintes qui offrent une restitution ludique, d’une rare efficacité, capable de vous apporter beaucoup de plaisir.

Produits associés

Articles en relation

Partager ce contenu